My-Farmers---Pomme-de-terre-----agriculteur

Nos journées sont rythmées par nos repas, ils nous donnent une notion du temps et nous permettent de faire un break dans nos vies de folies. Peu de temps, beaucoup de travail et de choses à faire, cependant doit-on négliger notre alimentation ? Manger vite ne rime pas obligatoirement avec manger mal : faire une salade de tomates fraîches du jardin prend moins de temps que d’aller dans un fast food… Et notre génération commence à le comprendre ! L’apparition du « healthy lifestyle » résonne dans nos oreilles. Sport à outrance, boissons détoxifiantes… Mais n’oublions pas que la clé pour une vie saine reste une alimentation saine. Il faut savoir trouver son propre équilibre, sans oublier que tous les extrêmes sont mauvais. Mais comment trouver son juste milieu ? Il faut avant tout se trouver soi-même et s’allier de bons produits, de produits locaux qui sont la richesse de nos terres. Manger des produits frais au quotidien, des  légumes tout droit sortis de leurs plantations et cultivés avec amour ne peuvent égaler des produits de supermarchés qui ont subit maintes et maintes transformations et dont les tomates ont la couleur d’une salade et les salades la couleur d’une carotte… Etre bien dans sa tête et dans son corps passe par ce que l’on mange. Alors, allons croquer une carotte du jardin ! (De plus, cela fait bronzer !)

La fatigue, la routine et la lassitude ne doivent plus représenter nos assiettes. Prendre du temps pour soi passe également par prendre le temps de cuisiner. Les produits frais représentent bien la valeur de la cuisine, qui est avant tout le partage. Ils débordent de nutriments et de soleil, ils ont été cultivés avec amour et veulent nous le donner. Alors, pourquoi se priver ? Notre corps a des besoins différents selon les saisons, et nos terres le savent ! C’est pourquoi, elles s’adaptent et nous donnent tous les produits dont nous avons besoin, que ce soit par temps de pluie ou sous un grand soleil.

Continuons d’adopter et d’aimer les produits frais autant qu’ils nous aiment. Et rythmons nos vies différemment. C’est parti pour le « métro-boulot-poireau » !!!

Partager l'article.